Partenaires de Bouge!

redline

 

cauriswax

 

redline

Le Combat d'une vie
Écrit par Mariama Sene   
Lundi, 11 Avril 2011 19:43


Combative, humaniste par définition et vocation  Laetitia Nonone, présidente de l’association Zonzon 93 est une de ces femmes dévouée à l’éducation populaire et l’insertion socio professionnelle des jeunes. Elle se nourrit de son histoire pour mener de front son action , principalement axée sur la prévention de la délinquance et de sensibilisation ,quant à la réalité du milieu carcéral. Elle grandit entre les quartiers populaires d'Aulnay sous bois et de Villepinte. Laetitia se prédestine tout d’abord à une carrière commerciale, avant de choisir une tout autre voie.


Elle décroche son BAFA et s'oriente alors vers le monde associatif. Zonzon 93 naît en Mars 2008, suite à l’incarcération de son  frère qui intervient 10 ans après celle de son père. Après 20 ans de bons et loyaux services au sein de la police nationale (BAC93), le gardien de la paix ne ressort pas vraiment indemne de ses longues années au service de l’ordre public et décide un jour de mettre fin à sa carrière de manière assez brutale. Le drame familial fut évité de justesse mais il blessera grièvement  par balle une collègue venue sur l’intervention.



L’idée d’association avait pour but premier de proposer un accompagnement aux jeunes issus des quartiers populaires ,afin de rompre ainsi avec l'oisiveté de certains jeunes à travers diverses activités liées à la culture et au sport mais aussi un accompagnement dans leurs démarches professionnelles (rédaction de CV, lettre de motivation), recherche d'emploi, stage. Elle intervient  également lors de réunions disciplinaire de collèges et lycées du district. La jeune femme a vécu la détention de son frère comme un électrochoc, elle décide de donner une autre dimension à Zonzon93 « En insistant sur le fait que la prison n’a rien de louable, que ce soit pour la famille du détenu ou le détenu lui même».


L'organisation à but non lucratif, à également pour objet de dénoncer les conditions de détention en France. « Pénalisée à plusieurs reprises par la Cour Européenne des Droits de l’Homme pour traitements inhumains et dégradants ,une cellule en France c'est un espace de vie, réduit de 2.4 à 4M² » , souligne la militante « En 2011 les prisons françaises risquent d’exploser à cause de la surpopulation 61 428 détenus en novembre 2010, pour 56 500 places! C’est inhumains et indignes , la résultante est malheureusement le suicide face à ces insoutenables conditions», on dénombre en moyenne "1 suicide ou mort suspecte tous les 3 jours en prison soit 10 fois plus qu'en milieu libre". "Les chiffres officiels ne sont pas réellement connus, il subsiste une certaine omerta sur la question". "Le nombre de suicide ou mort suspecte ne diminue malheureusement pas . La solution à la surpopulation carcérale ne réside pas dans la construction de nouvelles prisons mais dans une réforme du système judico- pénitentiaire, favoriser les peines de substitution et éviter au maximum les détentions provisoires, et multiplier les travailleurs sociaux au sein des prisons et en milieu libre".


Zonzon93 réalise un vrai travail de fond qui va de paire avec celui des parents qui viennent ainsi soutenir et assurer la continuité de ces missions, appuyé par l'organisation de débat-échange. Ces différents acteurs contribuent activement et en différents points à l’insertion socio professionnelle de ces jeunes . Il est nécessaire de jouer un rôle préventif et de montrer aux jeunes qu'il est possible de s'en sortir que l'on soit du 9.3, 9.5 ou 7.8 sans pour autant passer par la case prison. Pour cela il faut également leur apporter un suivi scolaire, et aller plus loin dans l'orientation et les métiers envisageables. C’est en toute modestie que la Présidente de l’association, précise que rien ne serait réalisable sans l’apport de l’un des parrains de l’association Jacques Lessage De la Haye (psychologue, psychanaliste et écrivain) . Sans compter le travail des bénévoles conjointement réalisé avec des associations de terrain de la ville.


Laetitia ambitionne de multiplier ces actions de prévention et pourquoi pas les excentrer de Seine Saint Denis.  Le combat de la jeune militante s'imprègne de son histoire personnelle, et parce qu'elle croit en la jeunesse et mise sur leur avenir . Elle a décidé de se battre pour eux et en a fait le combat de sa vie.



 
Joomla SEO powered by JoomSEF
Comments powered by Dis.cuss.It