Partenaires de Bouge!

redline

 

cauriswax

 

redline

Covet chic, l’appel à la différence PDF 
Écrit par Mariam Karamoko   
Mercredi, 04 Septembre 2013 14:30



Ismahane Chaftar, fondatrice de Covet Chic



« Je suis une femme donc j’existe… ».  S’affirmer avec des accessoires de mode haut de gamme, une invitation de luxe que Covet Chic propose aux femmes.

C’est l’histoire d’Ismahane Chaftar, diplômée en sciences de gestion attirée par les accessoires de mode. La jeune trentenaire originaire de Clamart (92) commence par des collaborations pour des blogs, en écrivant des articles sur les nouveaux designers, les dernières tendances. « J’aime principalement repérer les accessoires portés par les stars sur le tapis rouge ou lors des oscars… », précise la jeune femme d’une voix douce et posée.  De fil en aiguille, elle se lance un défi, celui de monter une entreprise qui lierait sa passion pour la mode avec celle de la  vente et d’internet. C’est le début d’un nouveau parcours entrepreneurial qui se fera avec l’aide de sa future associée, Wadia. « Cette aventure, je ne l’imaginais pas sans ma sœur ». Août 2012 marque la naissance de Covet Chic, une boutique en ligne spécialisée dans les accessoires haut de gamme.



Covet chic qui n’était encore qu’au stade de l’idée séduit les créateurs rencontrés lors des salons internationaux « 95 % d’entre eux ont adhéré. Et ce sont des créateurs qui sont paru dans Vogue US et habillent des actrices américaines très connues. Ce sont eux qui nous ont encouragé à continuer  » souligne Wadia.

Plus qu’une boutique, Covet chic reflète une autre vision du travail, du luxe...et de l’élégance. Selon Wadia « Il est difficile d’exister à Paris car les parisiennes s’habillent généralement de la même manière. L’élégance c’est être différente des autres. J’appelle à la différence. »

Originalité et qualité, Covet Chic entretient une relation de proximité avec les 29 créatrices présentes sur l’e-boutique.  « Le plus intéressant est de repérer les créateurs qui ont une vraie identité » explique Ismahane.

Bijoux en pierres précieuses,  pochettes en soie, chapeau en velours incrusté de cristaux, les articles (dont certains ont été porté par des célébrités : Katy Perry, Scarlett Johansson,  Laeticia Casta, Lady Gaga, Poppy Delivigne,…) nous entraînent dans l’univers des créatrices.  Chic et éthique, les accessoires proposés sur le site sont fait mains et de manière équitable.


Luxe, classe… et solidarité


« Se faire plaisir peut aussi rimer avec partage » voici le leitmotiv des jeunes créatrices qui comptent bien démontrer que le social luxury à toute sa place dans le monde du business. L’objectif : « Imposer à l’industrie de luxe de reverser ne serait-ce qu’une infime partie de leur bénéfice à une ONG  de leur choix» déclare Wadia

Aujourd‘hui, elles reversent 5 % de leur bénéfice annuel  à trois associations caritatives dont Global Potential une association francilienne qui accompagne des jeunes  issus de milieux défavorisés dans un projet à visée solidaire ou humanitaire.

La boucle semble bouclée pour ces sœurs qui se complètent et qui affichent leur complicité.

« Pendant qu’on prenait un verre, Ismahane et moi rêvions de tout ce qu’on aurait aimé avoir. On se disait qu’on pouvait en rêver mais pas l’avoir »

Le destin a prouvé le contraire. C’est donc sans prétention et avec une très grande détermination que le duo raconte le sourire aux lèvres et avec un grand sentiment de fierté l’aventure Covet Chic.  Une boutique à l’image de leurs envies, de leurs désirs.  Lauréates du concours régional Talent des cités, les deux jeunes femmes  se préparent pour la prochaine étape qui désignera les 10 lauréats nationaux. Elles bénéficient également de l’appui d’entreprises telles que le cabinet de communication A+ Conseils, d’une agence de référencement située dans le 93 pour développer leur entreprise.

En attendant, ce ne sont pas les projets qui manquent. Monter un showroom, créer leur propre marque, un an après  l’ambition et la passion restent toujours de mise.

« On a besoin d’être heureuse dans ce que l’on fait. Dans une vie antérieure ce n’était pas notre priorité. On a décidé de s’imposer le bonheur dans notre vie professionnel ». Et le pari est réussi…

 
Joomla SEO powered by JoomSEF
Comments powered by Dis.cuss.It