Partenaires de Bouge!

redline

 

cauriswax

 

redline

Littéralement piqué « A vif »
Écrit par Mariama Sene   

A vif



Ce vendredi soir et un peu comme d’accoutumée depuis le 10 Janvier, le théâtre du Rond Point affiche complet pour la représentation de la pièce « A Vif ». Petit à petit, la salle Renaud-Barrault est investie par un public aux horizons divers, de tout milieu social et surtout de tout âge. On y croise des étudiants qui distillent par ci et là-bas des questionnaires en préparation d’un mémoire de fin d’études, de la sexagénaire au collégien, venus de province, de Paris ou encore de la banlieue.

Un microcosme de la société française est venu prendre place dans l’antre du théâtre qui devient pendant 75 minutes, le prétoire des maîtres Sulaymaan et Yann, qui dans une truculente plaidoirie nous livre un duel avec pour seul arme « Un sens de la verve à la fois poétique et incisif».


Les chuchotements s’éteignent au moment où la lumière se tamise pour une entrée en matière saisissante de maître Sulaymaan interprété par Kery James et de maître Yann par Yannick Landrein. Au-delà de la pertinence de la joute verbale et de la brillante éloquence dont fait preuve les deux robes noires. Ils s’opposent littéralement sur la question cruciale de la situation des banlieues en France.

Peut t'on ou doit-on parler de deux France en opposition et totale contradiction ?Qui en est le responsable, l’Etat ou les habitants des banlieues?  Victimisation ou victime ? Complaisance ou résignation ? Préjugés et stigmatisation…Le débat d’idées est lancé.


Quand l’un plaide avec vigueur pour un état coupable de la situation actuelle des banlieues françaises,  l’autre se fait porte-voix de la cause ennemie en soutenant fermement que les citoyens sont les seuls et bien seuls responsables de leur situation.

A travers cette pièce, Kery James a voulu raconter « la rencontre de Deux France  qui ne se connaissent pas, s’ignorent et qui se méprisent parfois. Ces « Deux France » s’opposeront tant que seuls les médias et la classe  politique serviront d’intermédiaires ».


Conscient, Kery James souligne que « Cette pièce ne règlera certainement pas le problème, mais proposera quelque chose de fondamental à la cohésion nationale : un dialogue. Elle tentera de briser les idées reçues et de mettre en évidence la complexité de ces Deux France que certains tentent d’opposer en les présentant comme deux blocs compacts et soudés dans lesquels tout le monde vit et pense de la même manière».


On ne sort pas vraiment indemne après avoir vu cette pièce qui est tout simplement nécessaire, et suscite forcément une réflexion. Elle s’inscrit indéniablement et un peu comme tout ce qu’entreprend cet artiste engagé. Comme une œuvre d’utilité publique. Une pièce qui marque, inspire et donne envie d’œuvrer et de participer à la vie de la cité pour "Une" seule France, unie et indivisible.


" A vif "

Une mise en scène  de Jean-Pierre BARO.

Avec Kery James et Yannick Landrein

Save the date ! La tournée « A VIF » arrive

  • Le 24 Mars Pôle culturel / Alfortville
  • Le 16 Mai 2017 Espace 1789/ Saint Ouen (93)
  • Les 17 /18 Mai 2017 Maison de la Musique Nanterre (92)
 
Joomla SEO powered by JoomSEF